Vous êtes ici :   Accueil » La croix Micaud
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Traduction
Calendrier
Présentation
Randonnée des Moines
Travaux
Circuits rando
Randos des amis
Infos locales
Video
Visites

 71104 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Devinette

Je peux lire dans vos pensées. Vous n'y croyez pas ? Essayez ! Vous n'en reviendrez pas...

Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
DLFe
Recopier le code :
1 Abonné
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://rando.cluny.free.fr/data/fr-articles.xml

>

En 2006 nous avons remis en place la Croix Micaud située au lieu-dit du Plaisir à la limite des communes de Cluny et la Vineuse.
La croix est située sur la commune de la Vineuse.
La croix Micaud son histoire: De la croix qui marquait ce lieu, il n'y a plus qu'un morceau de pierre érigé au coin d'un buisson. Détruite à la révolution, elle avait été restaurée par Revillet en même temps que celle du Martray en 1806. Elle fût à nouveau cassée par les impériaux en 1814. Sa dernière détérioration date de 1969 par des vandales.
 On avait reproduit sur le socle la vieille inscription: "Hic ave crux ille" et la date 1242. La tradition prétend que l'inscription veut dire: "Que tu viennes de ce grand chemin faitral ci ou de ce grand chemin là ou de ce petit sentier, dis un ave à la croix" 
Lieu historique, à la limite de Cluny et de la Vineuse, la Croix Micaud est un lieu de passage (col à 486m d'altitude entre Mimont (530m) et le mont Gremoi (554m).
Des textes anciens de 1144, nous apprennent qu'en ce lieu était la borne occidentale du 2° ban sacré de l'Abbaye de Cluny. Le ban sacré était un territoire autour de Cluny où il était interdit de construire des maisons fortifiées. Ces mêmes textes nous indiquent qu'à cette époque la route de Mâcon à Charolles sortait de Cluny par la porte Saint Mayeul, puis par celle du merle, passait par Montaudon, le Plaisir et par la croix Micaud où s'embranchait le chemin conduisant à Bezornay par Chemilly et le chemin du Martray. La route empruntait le grand chemin de Tilhomme pour se diriger jusqu'à Charolles.
Nous savons qu'en 1245 il y eut en ce lieu une rencontre fortuite des paysans du Martray avec le Roi Saint Louis. 
Les habitants du Martray, de Dombine aux moines et de Chemilly, montaient pour payer leurs dîmes avec leurs chars à boeufs dans le coup de cul de Brulefort(actuel chemin de terre entre la croix Micaud et le Martray). Près des deux grandes pierres fiches qui se dressaient près de la mouille de champ Marie, ils faisaient souffler leurs attelages, quand ceux qui étaient avancés presque jusqu'à la Croix Micaud signalèrent qu'il y avait plein de monde qui arrivait à cheval de Cluny. Il y avait Barraud l'ancien, Jean cayennes, philibert Chavot, Guillaume  Sandon, Jean Jusserat et un Poissonat de Chemilly entre autres.
Leur premier mouvement est de s'évolatrer, mais Barraud l'ancien leur dit: "ils nous ont vus". Celui de Dombine qui tient pour l'Abbaye reconnait l'abbé Guillaume. Ils portaient, en plus de leurs dîmes payables à Lourdon, un petit agneau pour amadouer le receveur. Barraud l'offre à la personnalité inconnue que tout le monde semble révérer et qui descendue de cheval vient de s'asseoir sur une espèce de banc de grès  évidé en forme de trône et qui se trouvait près de la borne limite du banc sacré.
L'abbé explique au roi de France que ce sont les laboureurs et habitants de trois hameaux dont on aperçoit une partie. Monsieur Saint-Louis dit en faisant le geste de l'offrande, face au bois de la Frenille vers lequel le banc est tourné:" par cet agneau qu'il leur soit donné dans cette forêt, les bois nécessaires pour leur chauffage, les bois d'œuvre pour leurs chars et nécessités, les charbonnettes pour les pots qu'ils cuisent, pour eux, les leurs, et successeurs à fin croissant et décroissant et à toujours, si Dieu veut."
Les affouages des villages du Martray, Dombine et une maison de Chemilly se perpétuent depuis dans le bois de la Frénille.
Ils ont été complétés par Claude de Guise au moment des guerres de Religion. Ils ont été régularisés au moment de la Révolution à la suite d'une pétition au district. Ils figurent à la table de marbre. Le banc de Saint Louis a été détruit en 1923 et a servi à remblayer une mouille à Mimont.
De tout temps, cette route par le col de la Croix Micaud pour aller à Cluny sera très fréquentée, malgré les fortes pentes, jusqu'à la construction de la nouvelle route par le col du Loup en 1850.
Les travaux de rénovation ont été réalisés en accord avec Monsieur Gueugnon maire de la commune de la Vineuse.
Monsieur Gueugnon en qualité de marbrier à pris en charge la taille du socle et le nettoyage du fût de la croix  et à participé à la mise en place de l'ensemble.
Notre association a fait réaliser la croix par l'entreprise de ferronnerie ROUSSILLON de Massy.


                                 La Croix avant restauration                                                                                                                                                                                                                                             La Croix après restauration 

croix-avant.jpgcroix.jpg


Date de création : 31/08/2016 12:10
Catégorie : Travaux - Nos travaux
Page lue 700 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

tameteo.com
 
Vous êtes ici :   Accueil » La croix Micaud
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...